La Vierge à la fontaine de Van Eyck montre Marie dans un jardin luxuriant. Elle porte une longue robe bleue et regarde avec amour Jésus qu’elle porte dans ses bras et enlace tendrement. Le tableau n’est certes pas grand mais regorge de symboles. Même les fleurs et la fontaine n’ont pas été choisies par hasard.

Un œil pour le détail

En observant la toile de plus près, on est frappé par la précision extrême des détails. Des anges ailés aux riches couleurs jusqu’au drap d’honneur en brocard d’or aux motifs de fleurs et d’animaux, le coup de pinceau de Van Eyck est infaillible. La précision des jets d’eau de la fontaine en bronze et la multitude de fleurs sont tout aussi étonnantes.

Un cadre d’origine avec une devise authentique

Un aspect remarquable de ce tableau est le fait qu’il a encore son cadre d’origine. Ce cadre est en partie composé d’un morceau de chêne et son dos est peint dans une imitation de marbre rose et gris. Le peintre y a apposé sa devise : ALS IXH XAN, moyen-néerlandais signifiant ‘Si je peux’ ou ‘Aussi bien que je peux’. Cette inscription en dit long sur la modestie de l’artiste à l’égard de cette œuvre. On peut lire en dessous la signature en latin ‘Jan van Eyck m’a fait et achevé en l’an 1439’.

La Vierge à la fontaine apporte une pierre à la biographie de l’artiste. L’inscription authentifiée ne laisse planer aucun doute sur l’auteur et l’année d’exécution. C’est en outre la dernière toile datée et signée connue du maître. Van Eyck la peignit deux ans avant sa mort.

Réserver tickets