L’élite de l’époque bourguignonne, période dont datent ces petits panneaux, dispose de petits autels de voyage, des triptyques à emporter dans une malle ou un étui en cuir. Le commanditaire de ce retable était probablement Philippe le Bon en personne.

 

4 : 2 = 3

Les panneaux au musée ne constituent que la moitié de ce qui était autrefois un retable à quatre panneaux. L’autre moitié se trouve au Walters Art Museum de Baltimore. Comment la moitié d’un retable en quatre parties peut-elle donner six panneaux ? La raison en est que deux volets sont composés d’une face avant et d’une face arrière. Ils sont coupés en deux.

 

Moments-clés

Que voit-on sur les panneaux que possède le musée ? La Naissance de Jésus, la Résurrection du Christ et saint Christophe traversant un fleuve. Christophe est le saint patron des voyageurs. Il a donc tout à fait sa place sur un autel de voyage.

Les panneaux à Baltimore montrent l’Annonce faite à Marie, la Crucifixion du Christ et son Baptême. Ce volet illustre des moments-clés de la vie de Jésus dans des couleurs magnifiques, sous un ciel bleu azur et un arrière-plan doré.

 

Les chausses de Joseph

Joseph est assis en bas à gauche sur le panneau illustrant la Naissance du Christ. Il découpe une chausse en morceaux pour en emmitoufler le nouveau-né, comme on chantait autrefois dans un Noël. On sait que les chausses de Joseph figurent parmi les reliques de la Cathédrale d’Aix-la-Chapelle. Cette magnifique petite œuvre fut probablement réalisée dans la région de la Meuse et du Rhin.

 

Spécifications

Peintre inconnu
Deux panneaux du retable à quatre volets d’Anvers-Baltimore, vers 1400
Détrempe et huile, or et argent sur chêne, 37,9 x 26,5 cm