Margot l’Enragée de Pierre Breughel l’Ancien est de retour. L’œuvre est à redécouvrir dans la maison de celui qui la découvrit : Fritz Mayer van den Bergh (1858-1901). Elle reprendra ainsi sa place d’honneur parmi les pièces du musée.

Le tableau avait jusqu’ici un aspect sombre et sinistre, au ciel rouge foncé et aux touches brunes. Il a énormément gagné en fraîcheur avec sa restauration. Les multiples couches de vernis et les repentirs ont été enlevés, et sa palette de couleurs d’origine a retrouvé toute son intensité. Les teintes sont plus claires, plus variées et le panneau livre maintenant des détails qui étaient devenus imperceptibles, comme l’ours en peluche, les casques finement ouvragés et le magnifique paysage à l’arrière-plan. Les coups de pinceau de Breughel et son extraordinaire talent sont à nouveau visibles, et la scène toute entière a retrouvé cette impression d’espace et sa profondeur de champ.

Photo: Ans Brys.